La France va mal, à qui la faute ? Quel rôle joue le bio sur notre santé ?

La France va mal ? Pas étonnant on ne mange plus de produit bruts et naturels ! On ne mange plus bio ! 

Penchons nous sur la question du bio et analysons si tout est beau dans le bio. 

Bio, qu'est-ce que ça veut dire ? 

Premièrement il est important de préciser qu'un aliment du label bio ne garantit en aucun cas une qualité ou un goût supérieur à un produit comparable non bio. D'autres labels comme le label rouge lui par contre garantit une qualité et un goût supérieurs. 

Pour qu'un aliment soit considéré comme biologique, il faut que sa production suive un cahier des charges très précis et heureusement pour nous en France très rigoureux. Cette production est basée sur une approche durable, écologique, sans l'aide d'agents chimiques ni d'origine génétiquement modifiée. Les productions sont davantage en accord avec le rythme naturel des sols, des saisons et visent une cohabitation plus harmonieuse entre l'homme et la nature. 

Manger bio c'est avant tout adopter un mode de pensée pour notre environnement. 

Notre environnement d'accord c'est une autre question, mais qu'en est-il de notre santé ? 

Manger bio est-il vraiment meilleur pour la santé ? 

Je vois tout de suite les premiers arguments arriver : 

Bien sûr il n'y a pas de pesticides ! 

Nos animaux sont mieux nourris donc la viande sera de meilleure qualité ! 

C'est moins industrialisé ! 

Les produits sont plus frais car issus du circuit court ! 

Et à tout cela je ne peux répondre que oui, oui et encore et encore oui ! 

Mais avec quelques nuances malgré tout. 

Aujourd'hui le marché du bio est un marché comme un autre pour les industriels. Finie l'époque où manger du bio devenait mission impossible car la première boutique spécialisée se trouve à 50km. Non aujourd'hui le bio est partout, les rayons bio des grandes surfaces ont doublés voir triplés en à peine 5 ans, les boutiques spécialisées sont de plus en plus nombreuses. Le bio est même disponible sur internet, quel exploit ! 

Les gens veulent du bio, de plus en plus et ça tout le monde l'a compris chez nos amis les industriels. 

Le marché du bio est un des rares marchés alimentaires en nette hausse depuis 10 ans. C'est pourquoi il n'a pas fallu attendre longtemps pour voir débarquer des gammes carrefour ou auchan bio. Et qui dit industriels dit attention au respect de certaines règles et donc de la qualité finale du produit. Mais on se penchera sur le cas des industriels un peu plus tard. 

Revenons à nos moutons. 

Un produit bio est un produit qui a dû se défendre par lui même contre les attaques de la nature, c'est un produit qui aura donc plus d'antioxydants. Les produits bio sont aussi plus riches en vitamines et minéraux, et dépourvus de traces de produits phytosanitaires. La viande issue de la filière bio, du fait d'une meilleure alimentation aura des lipides et des protéines de meilleure qualité. 

Tout est au vert sur le bio. 

Mais en réalité les études ont du mal à distinguer si le bio est réellement responsable d'une meilleure santé. Bien souvent une personne consommant des produits bio est une personne voulant prendre soin d'elle, avertie sur le sujet de la nutrition et a donc un choix ainsi qu’un comportement alimentaire et un mode de vie meilleurs que la moyenne. Le lien est assez flou mais une chose est sûre, manger bio n'est pas mauvais pour la santé ! 

Il y a bio et bio ! 

Comme dit précédemment le bio est devenu un marché comme un autre et il est important de garder son bon sens. En France nous avons la chance d'avoir un cahier des charges rigoureux vis-à-vis du label. Difficile d'en dire autant d'une part en Europe, et encore moins ailleurs. Difficile d'aller vérifier la conformité d'une plantation d'avocats au Brésil n'est-ce pas? D'autant plus que cela n'a pas de sens d'acheter un avocat bio qui vient du bout du monde. 

Encore une fois, consommer bio c'est adopter un mode de pensée: privilégier les circuits courts et producteurs locaux ou encore mieux le potager maison ! Choisir ses produits selon la saison, avoir des fraises toute l'année ce n'est pas raisonnable. C'est aussi repenser sa consommation de viande, produits laitiers et poissons. 

La filière animale représente 51% de la pollution mondiale

Que peut-on en conclure ? 

Malheureusement aujourd'hui, notre mode de consommation ne permet pas une production à 100% bio, le rendement serait trop faible. En effet, se passer de produits phytosanitaires c'est exposer les productions aux parasites, aux maladies etc. Le rendement est impacté. Et dieu sait que le rendement et le profit sont les maîtres mots dans ce monde. Mais adopter le mode de pensée autour de ce label permet de promouvoir les bonnes pratiques préservant notre environnement. Notre santé, si elle n'est pas améliorée, n'en sera pas moins bonne à condition de garder son bon sens nutritionnel. 


christopher gabez