Qui n'a jamais connu cette sensation d'être totalement vide durant un effort incapable d'aller plus loin ? Tout simplement horrible. Et cette sensation a une explication très simple, le réservoir est vide. Le corps fonctionne comme une voiture, le faire avancer consomme de l'énergie. Une énergie qu'il faut continuer à amener durant l'effort. Voici un petit guide pour créer vous même votre boisson de l'effort.

Les points essentiels

  1. Testez ce qui marche. Soyez créatif et joueur, testez différents dosages, différentes recettes et trouvez le juste milieu idéal pour vous.

  2. Utiliser des aliments de qualité pour profiter de leur richesse.

  3. Pourquoi pas utiliser une alternative végan

  4. Ayez une recette évolutive et adaptative selon vos besoins.

  5. Pensez simple, pendant l'effort, le corps n'a pas pour priorité de digérer une grande quantité d'aliments.

Que dois je mettre dans ma boisson ?

Sur un effort supérieur à 1h30, on doit apporter environ 60g de glucides par heure, ce qui correspond à la capacité moyenne d'absorption de nos intestins à l'effort. Les glucides représentent notre principal carburant, ils doivent donc être au centre de votre boisson.

L'eau est également la base inconditionnelle, adaptez la quantité selon vos pertes de sueur qui peut évoluer selon l'intensité de l'exercice, sa durée et la température extérieure. Ayez une base de minimum 500ml par heure.

Enfin, l'effort musculaire consomme et induit une perte de certains minéraux appelés électrolytes. Ces minéraux sont indispensables pour permettre un effort sur la durée.

Ma boisson facile à la maison

  • Une base liquide : eau classique ou eau de coco ( qui est plus riche en minéraux )

  • Une source de glucides : jus de fruits, miel, sirop d'agave ou d'érable

  • Une source d'électrolytes : Une pincée de sel, tablettes d'électrolytes du commerce

  • Les petits plus : Bicarbonates, jus de citron pour le gout, spiruline.

Adaptez votre boisson selon vos goûts, votre tolérance à l'effort.