Boisson la plus consommée au monde après l’eau et le thé, le café n’est plus à présenter. Cultivé dans plus de 70 pays et consommé à travers le monde, le café se prépare et se consomme différemment pour combler tous les gouts. Expresso, cappuccino, latte, moka, expresso macchiato, autant de noms pour autant de manière différentes de le consommer.

Etymologiquement, le café tient son nom d’un nom arabe signifiant « qui garde éveillé ». Grande source de commerce dans le monde arabe le café s’est rapidement rependu à travers le monde. Au fil du temps, plusieurs espèces de caféier furent cultivée pour les différents gouts que pouvaient donner leurs fèves. La manière de préparer les fèves a aussi évolué et des différences de méthodes sont apparus selon la région du monde. Aujourd’hui le café existe sous tellement de sorte que chacun y trouvera son bonheur. Produit bon marché ou de luxe, le commerce du café n’est pas inquiété tant il est stable et prospère.

Mais à quoi est du temps de succès ? le principal argument du succès du café est sans aucun doute la caféine. La teneur en caféine peut varier selon l’espèce de café que l’on exploite ainsi que la manière de le préparer. La caféine est un stimulant naturel du cerveau, ce qui augmentera vigilance et concentration et combattra la sensation de fatigue. Le café est aussi source d’anti oxydant non négligeable de par son efficacité.  Les recherches sur le café et ses bienfaits sur la sante ont permis de confirmer l’intérêt que l’on peut porter au café. Le café combattrai de manière significative le risque de diabète de type 2, cependant ces recherches doivent être suivis sur du plus long terme pour être confirme. Ensuife l’effet sur les maladies cardiovasculaires est un sujet controversé. En réalité les avis diffèrent en fonction de la quantité de café ingérée par jour. Une grande consommation de café (plus de 6 tasses par jour) augmenterai le taux de cholestérol et augmentation de la tension artérielle. Aussi en trop grande quantité le cerveau ne sera plus capable de supporter la charge de caféine et aura u impact néfaste, d’autant plus qu’une grande consommation de café, à long terme réduira à zéro les effets stimulants de par l’adaptation du cerveau a la caféine. D’autres études ont montré une diminution du risque de certaines maladies comme maladies du foie, de cancers et de la maladie de parkinson, lié à la consommation modérée de café. Enfin le café présente aussi des intérêts dans la performance sportive. La caféine a démontré des effets bénéfiques sur la performance sportive notamment en augmentant la lipolyse et en préservant les réserves de glycogène durant l’effort. La caféine aurait également des effets possibles sur l’adrénaline, la contraction musculaire et sur le système nerveux central en diminuant la sensation de fatigue et en augmentant l’endurance.