STOP aux courbatures du lendemain de séance !

eviter-et-traiter-les-courbatures-662x281.jpg

Les courbatures c'est quoi ? 

Elles résultent de microlésions (petits épanchements sanguins) et microdéchirures musculaires et entraînent une multitude de réactions dont l’intervention des macrophages (globules blancs) et celle de substances appelées cytokines à la fois pro et anti-inflammatoires. Ces réponses sont le passage obligé d’une adaptation à la pratique sportive et donc au processus de progression. 

Comment les limiter ? 

  • L'eau est votre meilleure amie :  une hydratation optimale permet aux tissus endommagés de se régénérer plus rapidement en facilitant les échanges entre les cellules. Même de manière préventive, une bonne hydratation permet une meilleure santé générale des tissus et donc limitera les dégâts qu'ils peuvent subir au cours de l'effort physique. 
  • Un apport en protéines efficace et adapté : Les protéines sont comme des briques constituant nos muscles. Lors de l'effort physique, ces briques se fragilisent. Il devient alors nécessaire de réparer ou de remplacer ces briques endommagées par de nouvelles fraichement apportées par nos aliments. Un apport en protéines tout au long de la journée est optimale pour garantir une réserve de protéines saine et régulièrement renouvelée. La viande, les oeufs, les poissons, les légumes secs, le soja, le quinoa, sont de formidables sources de protéines de qualité. N'hésitez pas à varier ces sources pour profiter de tous leurs bienfaits. 
  • L'option "complément alimentaires" : Plus précisément les BCAA ( acides aminés branchés ) sont des constituants des protéines intervenant directement dans le processus de réparation des tissus, aussi appelé anabolisme et limitant les dégats ou aussi appelé catabolisme. Ils sont intéressant pour les efforts de très longue durée ( trails, Ironmans, etc ), efforts qui vont puiser à partir d'un certain moment leur énergie directement dans les muscles, les stocks de glucides et de lipides étant épuisés ou pas assez efficace pour soutenir l'effort. Ces BCAA limiteront l'effet cannibale du corps. 
  • Limiter l'inflammation : L'inflammation est un phénomène naturel de défense. Lorsque les tissus sont endommagés de micros inflammations sont automatiquement créées. En aucun cas ces inflammations doivent être stoppées car elles sont la base du processus de récupération et de réparation des tissus. Par contre parfois il est nécessaire de la controler pour ne pas qu'elle dépasse un seuil de douleur trop grand ou qu'elle ne dure trop longtemps. A long terme, si l'inflammation persiste, elle perd de son coté bénéfique et endommage alors à son tour les tissus. Pour controler l'inflammation il est important d'apporter la plus grande diversité possible d'aliments. Leurs effets anti inflammatoire et leur richesses en micro nutriments vont se combiner pour soutenir le processus de récupération. 
  • La botte secrète du collagène :  Même les sportifs les plus entrainés ont des courbatures. Etonnant puisque depuis le temps leurs muscles ont eu le temps de devenir très forts et efficaces dans leur régénération. Tout cela s'explique par le fait que le muscle est composé de plusieurs couches. Au fil du temps les couches les plus profondes et plus souples se sont renforcées. Par contre les couches les plus superficiels sont plus fragiles et rigides, ce qui favorise les micro lésions et donc les courbatures. Ces couches sont essentiellement composées de collagène, collagène entrant aussi dans la composition des tendons et cartilages. Le problème du collagène c'est qu'il utilise d'autres acides aminés que les couches plus profondes, et ces acides aminés on ne lui en apporte pas assez car ces acides aminés se retrouvent dans des plats que l'on consomme de moins en moins. Plats en gelées, en croute, avec la peau, avec les os. Aujourd'hui ces plats ne presque plus consommés, une autre solution est de les apporter via des compléments alimentaires. 
christopher gabez